Hiver 2016-2017

Petit conte forestier

Temps de chien,

Ce matin.

Qui va sortir de la ville ?

Affronter une nature hostile, 

C’est impensable, le jour comme la nuit.

 

Nombreux sont les jeunes qui ne quittent plus  la ville.

Le réel, le vivant  reste ainsi inexploré. 

Seul un pour cent des regards se tourne vers la nature.

L’homme moderne  a perdu le contact avec le réel, le visible,

Au seul profit du virtuel…

 

Luttons,  respirons, allons dans nos  forêts.

Admirons la beauté, l’élégance et l’arrangement 

De leurs arbres qui montent dans l’azur

Du seul fait de leur fruit minuscule tombé en terre,

Gorgé de l’eau du ciel et à l’appel du soleil.

 

Allons en famille nous instruire en jouant,

Admirons  tous ces arbres  vivants

Et distinguons chacun en leur donnant un nom, 

Selon leur silhouette, leurs feuilles, leurs fruits,

A l’aide de jeux légers faciles à transporter.

 

Aimer la nature, explorer le réel,

C’est rendre hommage à la création.

Écrire commentaire

Commentaires: 0