Hiver 2017-2018

L'emprise du temps

Aujourd’hui le temps n’est plus ménagé. Osons dire que le temps est aujourd’hui  «en rupture de stock» !  Le manque de temps nous guette à chaque instant de notre vie. Le temps fait défaut. Il est devenu étriqué, petit, malade. Il n’y a plus de temps pour rien. Se parler, se reposer, jouer et même s’aimer deviennent presque impossible….faute de temps.

 

Et si un peu de temps est trouvé c’est une succession d'instants désordonnés, trop rapides, interrompus, cassés. Une succession de paroles et de gestes mis bout à bout pour combler le vide d’une absence de réflexion et de raisonnements, bousculés par un temps continuellement estropié et malmené par la rapidité du matérialisme ambiant. Ce grand maudit qui ne cesse de faire semblant de sourire à une écologie malmenée par la parade, la flatterie et le mensonge.

 

Alors dans ce temps encrassé et bousculé ne faut-il pas penser que le temps invisible n’engendrerait pas les tourments de cette nature visible ? C’est oublier un peu vite, faute de temps, qu’il suffirait de modifier notre usage habituel du temps en revisitant la nature, spécialement la forêt qui pousse si lentement et capable de nous enseigner de marcher à nouveau posément, de profiter d’un rayon de soleil, d’écouter le langage des oiseaux. Il faudrait retrouver un regard contemplatif dans une harmonie paisible, l’opposé du regard professionnel qui soupèse d’avance le profit. Le temps devient alors un moment gratuit, pour rien, frais et bon comme  la douce brise au travers des branches. 

 

Le raccourcissement et la négligence du temps vont de pair avec le réchauffement climatique et la maltraitance de l’espace. Le raccourcissement et la négligence du temps consacré à nos enfants pour leur faire prendre conscience de la beauté de la création et tout particulièrement celle de nos espaces boisés, ne nous permettront  plus demain d’honorer notre maison commune, notre terre « en indivision » et de prendre le temps de fêter Noël dans la joie.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    DOMINIQUE André (dimanche, 03 décembre 2017 12:13)

    J'ai pris le temps de lire votre billet ...
    Invitation à se parer de ces belles couleurs d'automne. M'en trouve un peu plus décidé à perdre mes pas, sans but aucun, dans quelques méandres forestiers, à temps perdus ... pour un peu mieux se retrouver ... avec soi-même, en famille, dans notre belle nature !
    Mes enfants à mes côtés me surprendront, de retour à la maison, à me faire jouer à vos jeux aussi éducatifs que ludiques.
    Merci cher Monsieur ...
    Poursuivez votre action de réconciliation de l'humain à sa nature ... dans un réel aussi concret que positif ... pourquoi pas transcendant ...

  • #2

    bonet (samedi, 23 décembre 2017 18:11)

    effectivement ce billet est très juste sur ce qu'il se passe dans le monde
    continuait ainsi merci